Sortie de la BD « L’histoire de Mata Hari » espionne, danseuse et courtisane

78 pages écrites par Esther Gil et dessinées par Laurent Paturaud

Présentation

 

Après leur succès avec "Victor Hugo, aux frontières de l'exil", le couple Esther Gil

et Laurent Paturaud adaptent avec talent et précision l'incroyable existence de Mata

Hari.

ZEmag les a rencontrés pour mieux comprendre les différentes étapes qui les ont amenés à écrire et dessiner l’histoire de Mata Hari.

Expliquez-nous le choix de travailler sur cette espionne néerlandaise…

Tout a commencé quand un ami, Alain Barbat, nous a offert le livre «Les cocottes» de Catherine Guigon. Nous avons eu un véritable coup de cœur en lisant parmi les biographies présentées dans cet ouvrage, celle de Mata Hari, une femme à la forte personnalité, grande amoureuse devant l'éternel. Sa beauté et sa sensualité correspondaient parfaitement au style graphique de Laurent (dessinateur).

 

Esther, connaissiez-vous l’histoire de Mata Hari auparavant ?

La légende de Mata Hari, celle de la danseuse devenue espionne, ne m'était pas inconnue, mais ma curiosité fut piquée au vif d’en savoir plus sur les circonstances qui l’avaient amenée à être fusillée en 1917 pour espionnage en pleine première guerre mondiale. Qui était réellement la femme derrière le personnage public ?

 

Comment avez-vous mené vos recherches ?

Nous avons rassemblé une importante documentation iconographique, car il s'agit d'une époque assez récente. Notamment des archives photographiques comme les clichés du studio Reutlinger. Pour écrire le scénario, je me suis appuyée sur des biographies, des romans, des extraits de journaux d'époque, mais également de nombreux films. En tant que scénariste, j’ai voulu construire ce récit comme une ode à l'amour fou qui peut pousser certains êtres à prendre des décisions parfois inconsidérées...

 

Qu’en est-il des dessins, Laurent ?

J’ai choisi de m'inspirer de ses postures, de ses attitudes au travers des nombreuses photos prises durant toute sa carrière parisienne, sans pour autant caricaturer ou tomber dans le photo-réalisme. Je voulais l'idéaliser afin d'appuyer un peu plus le contraste avec la sombre période du premier conflit mondial qui engloutit les espérances suscitées par la Belle Époque dans les effroyables tranchées. J’ai utilisé un crayonné puis un encrage sur papier, la mise en couleur est effectuée avec l'outil informatique. J’ai utilisé une technique personnelle me permettant de rendre une texture très proche d’une colorisation traditionnelle à l’aquarelle.  

 

Combien de temps a duré ce travail ?

La réalisation de cet album de 78 pages édité par les éditions Daniel Maghen a nécessité 2 ans de travail. Nous serons présents au festival BD Boum à Blois pour dédicacer la BD le samedi 23 novembre ! Pensez-y pour vos cadeaux de Noël…

Coordonnées

BD en vente chez Cultura, Arcanix à Châteauroux !

{F}Laurent Paturaud

{F}Esther Gil

www.paturaud.com