Faire connaître les Travaux Publics

l’enjeu de Christian Bodin Directeur de la S.E.T.E.C. (Société Exploitation de Travaux et D'Enrobage du Centre)

Présentation

 

Primée par Artus Intérim et le Conseil Départemental au Top des entreprises 2019 de Châteauroux

 

 le 10 décembre, la SETEC est en charge entre autres de l’entretien des routes de l’Indre, des

 

chantiers des places Gambetta ou Jean-Jacques Rousseau à Châteauroux, le chantier de Balsanéo, etc.

 

Rencontre avec son Directeur, Christian Bodin aux rênes de l’entreprise depuis 2013

Racontez-nous l’histoire de la S.E.T.E.C. …

La SETEC existe depuis 1972. Dès l’année 2000, la SETEC fait partie d’un groupe familial indépendant dans le BTP (le Groupe Roger Martin), bénéficiant ainsi d’une synergie entre les entreprises du groupe. Nous sommes installés à Diors dans la zone industrielle de la Martinerie sur un parc de 7ha. Nous employons 150 personnes (hors intérimaires) dont 120 personnes habitant dans l’Indre et 30 personnes habitant le Cher. Nous avons 3 sites : Diors, Vierzon et Saint-Amand. 

 

C’est en 2013 que vous avez repris les rênes…

Oui ! L’entreprise peinait à se remettre de la crise de 2009. Alors, j’ai été embauché d’abord par le Groupe Roger Martin à Dijon pour relancer cette entreprise Indrienne et donner de la visibilité aux travaux publics. Breton d’origine, j’ai su m’adapter et me faire adopter par le département de l’Indre depuis 2013. Après 3 années de baisse d’activité où nous avons dû serrer les boulons, depuis 2017 nous avions retrouvé un volume d’activité croissant. Notre chiffre d’affaires était de 28 M€ en 2019 (dont 21 M€ à Diors), contre 16 M€ il y a 6 ans.

 

Comment avez-vous vécu la crise sanitaire liée au Covid-19 ?

Comme beaucoup d’autres entreprises, la SETEC a été à l’arrêt total dès le mardi 17 mars, et ce, pendant 5 semaines. Nos équipes très motivées ont repris le travail le mardi 21 avril, avec les contraintes et le protocole national de dé-confinement à suivre, les gestes « barrière » mis en place avec la DIRECCTE pour nous accompagner dans la reprise de notre activité, tout en assurant la protection de la santé de nos salariés, ça coûte mais il faut avancer !

 

Parlez-nous de vous…

Géologue de formation, j’ai longtemps travaillé dans la recherche pétrolière en Afrique avant de revenir en France et de compléter ma formation à l’école des Mines de Paris. J’ai ensuite travailler dans les « grands travaux » puis en agence TP. Aujourd’hui, faire connaître les travaux publics et ses richesses me tient vraiment à cœur.

 

Justement, quelles sont vos actions pour faire connaître les TP ?

Nous sommes partenaires d’événements comme les Championnats du monde de voltige ou Championnats de France de boxe. Avec l’association départementale (36) de la Fédération régionale des travaux publics (FRTP) que je préside, nous organisons des journées de découverte des métiers du TP, nous avons signé avec l’état une charte d’engagement pour la mise en œuvre de dispositions en faveur de l’inclusion et de l’insertion professionnelle et nous travaillons en collaboration avec le CFA du BTP de Châteauroux. Nous avons à cœur de former de jeunes apprentis, car les TP sont l’un des rares métiers où l’on peut évoluer rapidement, travailler à sa porte ou au bout du monde !

 

Rappelez-nous les savoirs faire de la SETEC…

Notre cœur d’activité est la route en création et en entretien, notamment les routes du département de l’Indre mais nous intervenons également sur l’A20 ; les travaux de VRD et de terrassement pour les collectivités, mais aussi pour la région et le monde industriel. Nous avons à cœur grâce à notre personnel fidèle et qualifié de réaliser en propre la majorité de nos travaux avec des compétences particulières en béton désactivé et tout travaux de finition.

 

La SETEC produit-elle des enrobés ?

Oui, nous disposons d’une centrale d’enrobage permettant de produire des enrobés chauds, tièdes et froids nécessaires au revêtement des routes. Nous incorporons dans le process de fabrication des agrégats d’enrobés issus du recyclage des routes, à côté du bitume et des granulats issus des carrières Guignard. Nous pouvons proposer un catalogue très varié d'enrobés pour les professionnels et particuliers.

 

Quels sont vos prochains investissements ?

Nous faisons des investissements dans le renouvellement du matériel d’exploitation tous les ans. Nous avons ainsi un parc industriel assez large comprenant une centrale d’enrobés, deux centrales à béton, et une usine de fabrication de liants bitumeux chauds que nous moderniserons en 2021. 

 

Intervenez-vous chez les particuliers ?

Oui, le particulier peut faire appel à la SETEC pour tous les petits travaux extérieurs. La SETEC dispose d’un équipement professionnel et performant pour l’aménagement de cours par exemple. Nous pouvons intervenir sur une journée, ou une ½ journée selon le besoin.

 

Du matériel performant pour les professionnels…

En effet, grâce à notre matériel performant nous pouvons intervenir sur toutes sortes d’opérations de gros volume. Aujourd’hui, on sait fabriquer, transporter, et mettre en œuvre tous les enrobés en respectant le cahier des charges. 65 à 70% de notre activité dépend de la commande publique que sont l’État, la Région, le Département et les communes, avec une grosse inquiétude sur la période que nous traversons.

 

Une entreprise à taille humaine…

Oui ! La SETEC est une entreprise familiale, bien implantée sur notre territoire. En effet, sur les 150 salariés, 120 sont basés à Diors, le reste entre Vierzon et Saint-Amand. Nous faisons en sorte de ne pas perdre de vue la nécessité de mettre en avant l’être humain. Notamment en continuant l’apprentissage, pour avoir des compétences à jour au sein de la SETEC et donner l’envie de rester par la passion de notre métier.

 

La SETEC est-elle engagée dans le recyclage ?

Oui ! Nous revalorisons les matériaux pour fabriquer nos enrobés et retraiter du béton pour fabriquer de la grave de déconstruction. Nous récupérons les pierres dans les champs des agriculteurs voulant s’en débarrasser et on les concasse et nous traitons en place les sols argileux pour éviter l’évacuation de matériaux.

 

La SETEC continue d’innover…

Oui face à la concurrence, il faut suivre les nouvelles technicités, les innovations du moment

Et répondre aux besoins de nos clients !!

Contact

S.E.T.E.C.

 

Zone Industrielle La Martinerie,

36130 DIORS

 

 02 54 53 37 00

 

 www.rogermartinsa.com